Oeuvres-bombes et bioterreur ; l'art au temps des bombes

Oeuvres-bombes et bioterreur ; l'art au temps des bombes

  • Intervention
  • Parution : 12 septembre 2010 - création : 28 avril 2010

Résumé

Une installation vandalisée par un ambassadeur dans un musée de Stockholm, le laboratoire d'un artiste biotech saisi par le FBI... Est-ce le contrecoup des excès dans la provocation qui ont caractérisé l'art contemporain récent ou est-ce plutôt une intolérance nouvelle envers la liberté des artistes? Que dire alors des statues géantes de Bâmiyân détruites au lance-roquettes : il n'y a plus d'oeuvres d'art dans une société où le bloc religion-politique se réserve l'exclusivité des valeurs. Tout comme on ne peut plus prononcer le mot b.o.m.b.e dans un avion, on ne peut plus traiter de sujets politiques et religieux dans l'espace public sitôt que l'on s'éloigne de leur mise en récit par les médias. Cet ouvrage analyse une répression qui s'abat sur les arts quand les oeuvres auraient la dangerosité des bombes, quand toute recherche individuelle apparaît subversive, quand le spectre de la pandémie est le paradigme d'une humanité devenue massacre perpétuel. Est-ce la conséquence d'une redéfinition du statut de l'art à la fin du XXe siècle, quand l'artiste sera dorénavant l'ambassadeur des groupes spoliés et l'oeuvre du dépôt de leur capital-souffrance? Ce sont les questions auxquelles l'auteur tente de répondre au gré de ses analyses de quelques scandales et censures notoires.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782920500693
  • Disponibilité Épuisé
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 13 cm

Série : Non précisée

Michaël La Chance

Michaël La Chance Professeur de Théorie et histoire de l'art et directeur du Département d'arts et lettres à l'UQAC, Michaël La Chance est philosophe (doctorat Paris-VIII) et sociologue de formation (DEA de l'EHSS).

empty