Les dieux augustes dans l'Occident romain ; un phénomène d'acculturation

Les dieux augustes dans l'Occident romain ; un phénomène d'acculturation

Résumé

À l'initiative de César puis de Néron, tous deux très novateurs dans le domaine de la politique-spectacle, on a vu apparaître, associés aux combats de gladiateurs et aux chasses qui représentaient le programme traditionnel des munera, différents types de mises en scène de thème historique ou mythologique. En effet, la naumachie et la bataille terrestre présentées par César en 46 a.C. associaient à des principes proches de la gladiature des références à l'histoire militaire du monde grec, selon un principe repris par Auguste et ses successeurs pour les naumachies, mais non pour les combats par troupes terrestres, plus proches désormais du modèle de l'iconographie triomphale romaine. Quant aux spectacles de thèmes mythologiques, apparus sous Néron et rapidement désignés sous le terme de pyrrhiques, ils reconstituaient dans l'arène la mort de personnages coupables d'hybris comme Icare ou Actéon, les exploits des héros tueurs de monstres, tels Hercule, ou évoquaient des figures symbolisant la puissance et l'éternité de Rome comme ses parentes, Mars et Vénus. Cet ouvrage associe aux sources écrites sur ces divers spectacles une documentation iconographique dont la compilation n'avait jamais été réalisée. L'ensemble révèle la récurrence dans les arènes romaines et provinciales, jusque dans l'empire tardif, d'un petit nombre de thèmes mythologiques. Or, ces derniers jouissaient tous préalablement d'une popularité particulière dans les spectacles scéniques et surtout dans l'art romains.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782356133298
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 492 Pages
  • Longueur 24 cm
  • Largeur 17 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 928 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476) > Rome antique

empty